Programme

L’association e-Omed en partenariat avec l’Université de Kaslik organisent les 20 et 21 novembre 2017 à Beyrouth un colloque:


DROIT ET NUMÉRIQUE

Nouveaux enjeux en matière de formation, recherche et pratiques professionnelles


PROGRAMME (Version PDF)

Session d’ouverture : Auditorium Hawa – Bâtiment H
Autres sessions : Salle HS313

Jour 1 : Lundi 20 novembre 8:30 – 16:30 : Le droit à l’épreuve du numérique
8h30 – 9h00 Accueil et inscription des participants
9h00 -9h30 Ouverture/Prises de Parole :

  • Dr. Ghada KARAM, vice-doyenne de la Faculté de droit
  • Prof. François HENN, président d’e-Omed, vice-président délégué aux relations internationales, Université de Montpellier, France
  • R.P. Georges HOBEIKA, recteur de l’USEK
  • H.E. Dr. Inaya EZZEDDINE, ministre de l’État pour le Développement de l’Administration Libanaise
9h30-10h45 Session 1 : L’incidence du numérique sur la formation des juristes

  • Gilles LHUILIER, professeur à l’ENS de Rennes, France
    • Essai de définition du «tournant numérique» du droit
  • Faten EL HAGE, Vice-Présidente pour l’enseignement et responsable
    de l’éducation en ligne (Head of Online Education and Instructional
    Technology)

  • Bruno DEFFAINS professeur à l’université de Paris 2, France (Visio conférence):
    • Présentation d’une formation innovante : le DU Transformation Digitale du Droit & Legaltech
  • Sarah MARKIEWICZ, doctorante à Marseille et Montréal, France – Canada
    • Fo@d, Mooc et enseignement du Droit des nouvelles technologies (Témoignage d’une jeune enseignante)

discussion

10h45 -11h15 Pause-Café
11h15-12h30 Session 2 : L’incidence du numérique sur les méthodes de recherche des juristes

  • Carine BERNAULT, professeure à l’université de Nantes, France (visio conférence)
    • Open access et recherche en droit
  • Najoua DJERAD, professeure à l’université de la Manouba, Tunisie
    • Implications positives des documents non tangibles sur la qualité de la recherche en droit : impératifs et contraintes
  • Bilal ABDALLAH, Directeur du Centre d’informatique juridique à la Faculté de Droit de l’Université Libanaise, Liban
    • Légiliban, un service public numérique pour la recherche en droit

discussion

12h30 – 14h00 Buffet
14h00 – 15h30 Session 3 : L’incidence du numérique sur la pratique du droit

  • Wassin HADJAR, Juge à la Cour, Liban
    • L’informatisation de la justice (en général et dans le cas particulier du Liban).
  • François Xavier BARY, directeur général adjoint de l’Association pour le développement du service notarial (ADSN), France
    • La digitalisation de l’activité notariale en France
  • Amin HAJJI, avocat, Casablanca, Maroc
    • Le numérique, au soutien de la profession d’avocat
  • Discussion
Soirée Dîner de gala
Jour 2 : Mardi 21 novembre 9 :00 – 13 :00 : Le numérique à l’épreuve du droit

9h00 –10h30

Session 4a: L’incidence du numérique sur les objets de recherche en droit

  • Anne-Claire MANSION, doctorante université de Lorraine, France
    • La blockchain et ses applications : un défi juridique pour l’avenir
  • Ola MOHTY, docteure en droit de l’Université de Rennes 1 et de l’Université Libanaise, France – Liban
    • Le droit libanais face à la métamorphose de l’information du consommateur dans le cadre du commerce électronique : aptitude et adaptations
  • Souheir NADDE, Coordinatrice Juridique, Projet du Gouvernement Numerique, OMSAR, Liban
    • Numérique et propriété littéraire et artistique: le cas du Liban.
  • Discussion
10h30 – 11h00 Pause-Café

11h00-12h30

Session 4b: L’incidence du numérique sur les collaborations interdisciplinaires en recherche

  • Malo DEPINCE et Alain FOUCARAN, Université de Montpellier, France
    • Le défi de la régulation de l’internet des objets : les enjeux et les problématiques juridiques du lieu de vie connecté
12h30-13h30 Session de synthèse

  • Rapport : Amal ABDALLAH, Université Libanaise
  • Clôture: Catherine BARREAU, vice-présidente d’e-Omed et de l’UNJF, professeure à l’Université de Rennes 1, France et François HENN, président d’e-Omed, vice-président délégué aux relations internationales, Université de Montpellier, France