TP virtuels en Tunisie

Une formation de formateurs a eu lieu à Tunis du 20 au 24 janvier 2014 au sein de l’UVT (Université Virtuelle de Tunis). Cette université est spécialiste d’enseignement à distance. Elle travaille dans deux axes principaux :

–          La délivrance  de diplômes professionnalisants répondant rapidement aux demandes du monde socio-économique

–          La coordination et le soutien des enseignements non présentiels en ligne dans les différentes universités tunisiennes

Ainsi, même si les diplômes qu’elle délivre en propre ne sont pas du domaine scientifique, elle est en relation avec des organismes pluridisciplinaires. En particulier elle travaille étroitement avec l’organisme de Formation continue ISEFC de Tunis.

La formation de formateurs a porté sur la création de TP virtuels grâce au logiciel SEMMLabs avec le soutien financier d’e-Omed. Le public de formateurs était formé d’enseignants de l’UVT, de l’IFSEC, des ISET et de membres de l’équipe de production de l’UVT.

 

En trois jours, les stagiaires ont parfaitement assimilé la création de TP virtuels à partir de séries de photos. De plus, la présence de membres de l’équipe de production a permis d’enrichir encore davantage les TP virtuels en réalisant  une courte présentation générale du TP et du montage par un enseignant sous forme de document vidéo. Trois TP ont été réalisés en électricité et automatique. Deux tutoriels ont été réalisés par l’équipe tunisienne sur l’utilisation de SEMMLabs et sur l’écriture d’une feuille de TP numérique grâce à Scenari.

La mise en page Web du document complet d’accompagnement du TP dans la chaîne éditoriale Scénari n’a pas posé de problème puisque l’UVT est utilisateur de cette chaîne pour sa propre production.

La présence du gestionnaire de site de l’UVT a permis une extension de la formation à la mise sur site immédiate des TP virtuels et l’introduction directe dans les cours Moodle de l’UVT.

Parallèlement à la formation, une présentation des ressources UNISCIEL a été faite devant Mr le Président Jilani Lamloumi. En particulier, le dispositif SOCLES a suscité l’intérêt d’autant plus que les ressources d’UNISCIEL sont modifiables par l’utilisateur tant d’un point de vue technique que juridique. Les ressources peuvent donc être adaptées facilement au contexte tunisien. Une convention de travail va être établie pour que les sources des produits UNISCIEL soient fournies progressivement à l’UVT. La Tunisie serait partante pour participer à un grand  projet international destiné à  créer des modules communs pouvant être à la base d’un MOOC scientifique francophone.

 

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

*